Affaire Talon : Le DGPN Houdégnon défie l’Unamab « Je n’ai d’ordre à recevoir de personne, c’est une tentative d’assassinat »

Opération 120 JOURS POUR FOURNIR DES PREUVES à la justice française. Une réunion secrète d’une grande importance s’est tenue hier à la présidence de la république du Bénin.

Commissaire Houdégnon radioactifni

Au début de la réunion, le procureur de la république Justin Gbènamèto a fait le point des événements sur la fugue du Juge Angelo Houssou. « Angelo m’a honni. Depuis qu’il est sous l’influence de Djo Balard, il se promène toujours avec des dizaines de costumes. Vendredi, il s’apprêtait à défendre son titre de meilleur sapeur à Lagos lorsqu’il est tombé dans les mailles de Djakpata ». La rencontre a été rehaussée par le brillant exposé du généalogiste français Justin Meyer du laboratoire Toxlab qui a fourni les preuves sur l’orthographe du nom de l’accusé Olivier BOKO. Il a expliqué qu’à l’origine, l’accusé s’appelait Bochio car son père était le grand gardien des fétiches. Ce n’est qu’après le KO de 2011 qu’un décret présidentiel a autorisé le changement du nom en BOKO (beau KO). L’expert suggère de modifier la demande d’extradition pour la rendre conforme.

Le clou de l’événement a été l’intervention très attendue du directeur général de la police nationale Louis Philippe Houdégnon. D’entrée de jeu, il s’est adressé à l’assistance en ces termes : « Allons Z’ENFANTS du Bénin Garde à vous. Je n’ai d’ordre à recevoir de personne, c’est la haute autorité qui m’a envoyé ». Revenant sur la déclaration de l’union nationale des magistrats du Bénin (Unamab), il estime qu’il ne s’agit que d’un tract des communistes. L’ex commissaire central de Cotonou entend déposer plainte pour « outrage à personne dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de ses fonctions ».

La réunion s’est terminée par l’approbation de la liste des nouvelles preuves à fabriquer et la chronologie de l’opération 120 JOURS POUR FOURNIR DES PREUVES. Des instructions fermes ont été données au président de l’assemblée Mathurin Nago afin que le nouveau code de procédure pénale soit voté en urgence. La date de la tentative d’assassinat a été fixée au samedi 20 octobre 2012. Sachant que Patrice Talon était hors du territoire national, une délégation de rois et chefs traditionnels a été mandatée pour démontrer que Patrice Talon est un sorcier. L’objectif est de montrer qu’il était présent ce samedi à Cotonou sous la forme d’un hibou. Selon le représentant du chef de l’état, il s’agit d’une preuve capitale qui est nécessaire pour prouver à la justice française que les faits relèvent exclusivement de la compétence de la justice béninoise.

Rendez Vous dans 120 Jours tous en prison.

English: Cotonou, Benin

English: Cotonou, Benin (Photo credit: Wikipedia)

2 réflexions sur “Affaire Talon : Le DGPN Houdégnon défie l’Unamab « Je n’ai d’ordre à recevoir de personne, c’est une tentative d’assassinat »

  1. A QUI PROFITE CETTE GUERE ENTRE TALON ET LE CHEF DE L ETAT?SI ON A LA REPONSE A CA ON COMPRENDRA TOU .MERCI

    • Bonjour, je suis desole, mais j’ai une chose tres tres urgent. Une personne m’a vole mon argent. J’ai beacoup de document pour montrer mais maintenant, j’habite un peu loin, je suis etrange. Je sais pas faire comment, donc, est-que vous pouvez m’aider oubien, ecris pour moi l’adresse ( peut etre site web, email, facebook) a quel qu’un que tu penses ils peuvent m’aider.
      Si possible, vous pouvez me contacter par mail. Merci beaucoup. C’est vrainent urgent😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s