Opération Djakpata : Arrestation de 43 personnes lors du démantèlement d’un réseau d’essence Kpayo à Ekpê

Opération Djakpata : Arrestation de 43 personnes lors du démantèlement d’un réseau d’essence Kpayo à Ekpê LES GENS VONT BOIRE LE KPAYO ET VENIR URINER DANS LES MOTOS

Petrol is sold by the (mainly liquor) bottle i...

Petrol is sold by the (mainly liquor) bottle in Bénin. There are thousands of these shops in the capital Cotonou, where motorbikes can refuel. It is said that the petrol is illegally imported by sea from Nigeria. Cotonou is one of the most polluted cities in West Africa because of the tens of thousands motorbikes. (Photo credit: Wikipedia)

Dans une interview le mardi 30 avril 2013 au journal La Nouvelle Tribune, Jean-Marie Accrombessi, vice-président national de l’association nationale des revendeurs, transporteurs de produits pétroliers a fustigé la politique de deux poids deux mesures, dans la lutte contre le kpayo qui n’atteint pas le nord. Sur l’avenir du Kpayo, il a déclaré : « Personne ne saurait mettre fin au kpayo même si les militaires bloquent tout le Bénin bout à bout… LES GENS VONT BOIRE LE KPAYO ET VENIR URINER DANS LES MOTOS. »

C’est sur la base de ces informations confidentielles que les hommes de la BAC assisté du DGPN Louis Phillipe Houdégnon ont intercepté dans la nuit de samedi à dimanche le minibus immatriculé YZ 4421 RB en provenance de Badagry à destion d’Abomey Calavi. Après une fouille minutieuse du véhicule qui dura plus de deux heures, aucune trace d’essence de contrebande. Alors que l’un des passagers se mit à dégueuler, une forte odeur d’essence envahit aussitôt l’air ambiant. C’est ainsi que les policiers découvrirent le pot aux roses.

Le chauffeur a avoué que les 42 occupants du véhicule dont 7 filles mineures étaient gavés d’essence Kpayo.

Le trafic était bien rôdé. Contre une rémunération de 2.500 FCFA par voyage, les enfants étaient recrutés dans les environs d’Abomey Calavi et conduits au Nigéria où on leur faisait boire de l’essence ensuite ils venaient uriner dans des bidons à Cotonou et environs selon les commandes. Il y avait deux voyages par jour depuis un mois sauf les dimanches. Selon les indiscrétions du médecin chef du centre national hospitalier universitaire Hubert Maga, les 43 personnes arrêtées auraient déjà déversé 22 bidons de 20 litres et se porteraient en forme sauf 3 individus qui sont encore sous assistance respiratoire. Les 43 présumés trafiquants seront présentés lundi au procureur de la République Justin Gbènamèto lundi dans la matinée.

4 réflexions sur “Opération Djakpata : Arrestation de 43 personnes lors du démantèlement d’un réseau d’essence Kpayo à Ekpê

  1. La problématique de la vente du carburant au bord des voies publiques doit être étudiée avec discernement, clairvoyance, et plus de responsabilité sur les plans économique, social, d’intégration économique. Je propose qu’il y a ait une véritable concertation nationale sur cette question, au lieu des actions épisodiques qui n’aboutissent pas, mais créent des frustrations et des mécontents de citoyens qui n’arrêtent pas de déblatérer tout le temps sur la manière dont ils sont gérés et dont la conséquence est que « rien ne vas dans le pays ». N’oublions pas que les frustrations, partout dans le monde, font le lit pour les révoltes populaires. Le Bénin regorge de suffisamment de cadres compétents, dans les structures politiques, dans les Universités, dans la société civile qui peuvent réfléchir à cette problématique à froid et contribuer à éviter les frustrations réelles ou supposées. Il n’y a rien qui presse, mais il est nécessaire que le travail de réflexion se fasse ainsi que proposé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s