MERCREDI ROUGE AU BENIN : MARIE VERSE DES LARMES DE SANG CHEZ DAAGBO A BANAME

Incroyable mais vrai. C’est un miracle. Ceci n’est que la première de toute une série de révélations à venir. Il n’y a plus de temps à perdre. Une statue de la vierge marie abritée dans la chapelle privée de Parfaite de Banamè a versé environ 200 ml de sang de couleur rouge.

Dieu St Esprit Banamè

Selon le récit du Saint Père Christophe XVIII, après un tonnerre d’applaudissements pour Daagbo qui venait d’arriver en chair, tôt ce mercredi matin, alors que Daagbo, Dieu Saint Esprit au Bénin, faisait des invocations matinales mystiques, la statue de la vierge a coulé des larmes de sang rouge de 07h05 à 07h15 minutes soit pendant douze minutes. Si l’événement paraît exceptionnel, ce n’est pas la première fois qu’une statue de Marie verse des larmes de sang au Bénin. L’événement s’était déjà produit en 1990 aux heures sombres de la révolution.

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de produit radioactif via SMS et vite colportée sur Facebook. Les populations convergent en grande masse tous vêtus de rouge vers la localité de Banamè situé à plusieurs km de la capitale Porto Novo. Le directeur de l’opération Djakpata à la police nationale fait état de 488 km de bouchons cumulés sur les routes inter-états Cotonou – Bohicon et Kétou – Abomey. Pour les partisans du #Mercredirouge, il s’agit d’une grâce divine et d’un soutien indéfectible de Daagbo, Dieu Saint Esprit au Bénin, au mouvement antirévisionniste.

Jointe au téléphone Parfaite de Banamè a préféré donné son explication des faits  sous anonymat :

C’est écrit dans la bible : Sur cette colline sainte de Banamè, je ferai paître mon troupeau. Ce miracle, que dis-je cette transfiguration avec effusion de sang rouge porte un double message. Dieu nous appelle à prier pour la pluie mais aussi à pleurer parce ça fait du bien. On aurait pu avoir des larmes vertes ou jaunes mais si elle a choisit la couleur rouge, c’est un signal fort, un appel à la promotion de l’huile rouge et des plantations de palmiers à huile.  Elle est toute vêtue de blanc, couleur du coton, ce n’est un hasard ce choix du rouge, c’est un message codé.

Selon les dernières nouvelles de nos informatieurs juste avant le bouclage de l’article, la mise en place du comité d’authentification est prévue pour ce jour à 16 heures précises. Sur les lieux, il convient de signaler la présence remarquable de nombreuses personnalités dont Me Joseph Djogbénou, Pr Andoche Amègnissè, DGPN Philippe Houdégnon, Proc Gbènamèto  pour ne citer que ceux là.  La rédaction de votre journal pour des raisons de crédibilité et de déontologie publiera dans les heures à venir les photos et quelques vidéos de cet événement extraordinaire en cette veille de la fête de l’assomption.

Pour les siècles des siècles, toutes les générations célébrerons le souvenir de ce 14 août 2013, les larmes de sang rouge versées sur la colline sainte de Banamè pour le salut de la patrie. A cet effet l’aide de Patrice talon est vivement souhaitée.

Voici comment vous devrez désormais prier le « NOTRE PÈRE » de Daagbo :

Notre PÈRE, qui es aux cieux et sur terre à Banamé avec nous ;
Que Ton NOM soit sanctifié comme depuis les origines ;
Que TU sois notre Roi comme tu es celui des Saints du Paradis ;
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel ;
Déverses en nous tes grâces pour qu’elles surpassent toutes celles dont Tu nous as déjà comblé ;
Pardonnes à nos frères comme tu nous as pardonné aussi;
Délivres les de tout mal comme tu nous as délivré;
Epargnes leur toutes tentations comme tu nous en as épargné ;
Et conduis-nous vers la vie éternelle.
Amen. DAAGBO, DIEU ESPRIT-SAINT